Tindomë, chef de la section médicale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tindomë, chef de la section médicale

Message par Eliàs le Lun 7 Mar - 11:37

Pseudo : Tindomë (reroll d'Eliàs)
Classe : érudit
Niveau 5
IRP : chef de la section médicale, médecin-psychiatre et guérisseur jedi.
Résumé : à 53 ans, elle est entièrement dévouée à sa mission de médecin, et laisse aux autres le soin de mener des conflits. Bien que la condition des jedis lui fende le cœur et qu'elle soit sans nouvelle des siens, elle se consacre à Karta'tor, trompant tout un chacun sur sa condition de jedi, déterminée à aller jusqu'au bout. D'une grande bonté et compassion, elle ne juge jamais la personne en face d'elle, l'acceptant telle qu'elle est. Mais il serait malvenu de la croire inoffensive, si elle sait vous enlever vos cauchemars elle peut aussi vous en donner...


Biographie:

Tindomë Dwemir naquit sur Coruscant, quelque part entre la Cité Haute et la Basse Ville, dans une modeste famille cathare. Très jeune, trois ans à peine, elle fut découverte sensible à la Force et prise en charge par les Jedis. Tindomë ne revit jamais sa famille… Enfant calme et studieuse, elle se révéla rapidement douée pour la maîtrise subtile de la Force et avoir une petite prédisposition à la guérison. Elle manifesta très tôt son désir de rejoindre les guérisseurs jedis, passant une grande partie de son temps libre à les aider. Comme les autres padawans, elle fut confiée à un maître qui l'emmena un peu partout dans la galaxie pour parachever sa formation. Tindomë serait bientôt nommée chevalier jedi, mais elle était la proie du doute : elle ignorait ce qu'elle voulait faire de sa vie. Oh, bien sûr, elle était bonne guérisseuse, mais elle n'apporterait rien de plus à l'Ordre, un guérisseur de plus ou de moins ne changerait pas grand-chose. Elle étudiait psychologie et psychiatrie depuis quelques mois, et se demandait si elle ne devrait pas chercher quelque chose à faire dans cette branche; les techniques de guérisons de l'esprit des jedis couplées aux thérapeutiques traditionnelles pourraient peut-être aider bon nombre de personnes ? Pourtant l'Ordre Jedi ne l'encourageait pas vraiment à suivre cette voix où à trouver un poste dans un hôpital, l'envoyant de ci de là, souvent en zone sinistrée, pour soigner les blessés et les malades. Mais ce n'était pas là ce à quoi elle aspirait, anonyme médecin parmi d'autres soignant des réfugiés qu'elle ne reverrait plus. Elle sentait poindre une sorte de découragement, comme si ses dons étaient mal employés, sans compter ce sentiment d'inutilité qui s'ancrait en elle… Constatant cela, son maître l'emmena avec lui sur Coruscant, il devait assister aux obsèques d'un vieil ami, l'ancien dirigeant de l'agence Karta'tor dont on commençait à entendre parler, Jan Daek-Noro. Là, elle fut abordée par un zabrak à la carrure impressionnante mais au sourire franc. Il lui dit tout de go qu'il avait entendu parler de son petit don pour la guérison des esprits tourmentés, et qu'il avait besoin de son aide. Un de ses gars restait hanté par la guerre, souffrant de stress post traumatique, et les hôpitaux militaires banalisaient le problème, ne lui apportant pas l'aide nécessaire. Tindomë accepta de le soigner. Cela fut long, plusieurs mois, à coupler techniques de Force avec psychothérapie et médicaments, mais elle parvint à apaiser l'ancien soldat, lui rendant une vie presque normale. Enfin, elle avait trouvé sa voie, soigner tous ces gens dont l'esprit souffrait lui paraissait une tâche noble et taillée pour elle… Mais la laisserait-on faire ? Et où pourrait-elle exercer ? Tandis qu'elle ruminait ainsi, une main se posa sur son épaule et la voix d'Eliàs résonna au-dessus de sa tête : « Dites-moi, jeune fille, vous ne voudriez pas bosser chez nous ? Je connais plein de gars qui auraient besoin de vos bons soins... » Sans hésiter, elle accepta. Son maître la confirma chevalier jedi devant le conseil le mois suivant et elle quitta aussitôt Tython pour exercer son art au sein de Karta'tor, ouvrant une cellule médico-psychologique pour tous les anciens soldats hantés par la guerre et les combats. Eliàs ne tarda pas à lui confier la gestion de l'unité de soutien médical en plus de la cellule psychologique. Elle s'épanouissait dans ce travail, améliorant ses techniques, et partageant ses découvertes avec l'Ordre. L'on finit par la nommer Maître Jedi, devant ses grandes qualités.
Tindomë ne quitta jamais son poste, même quand la République et l'Empire entreprirent à nouveau de se faire la guerre : sa place était à l'arrière, pour s'occuper de ceux qui restaient ou qui revenaient du front. C'était bien joli de partir cavaler en première ligne, mais qui resterait pour protéger les citoyens des criminels qui s'en donnaient à coeur joie ? Karta'tor en refusant de s'engager et en restant une auxiliaire de la justice assurait à ceux qui restaient derrière une certaine sécurité et un rempart contre le crime.
Il en alla de même lors de l'invasion de Zakel, bien sûr il y eut des pertes, mais Eliàs fit tout pour que son agence reste neutre dans ce conflit, se projetant sur l'après et dissimulant ses jedis du mieux qu'il put. On falsifia les données et Tindomë devint un simple psychiatre de grand talent qui exerçait pour l'agence. Cela lui allait, elle continuait sa mission : aider les gens qui souffraient...

Compétences
Combat: utilise le Trakata, couplé à l'Ataru et au Shii-Cho.
Pouvoirs de Force: amitié et communication animale, télépathie, attachement de Force, barrière, contrôle de l'esprit et de la douleur, détoxification, fusion mentale, lumière de Force, Malacia, manipulation de la végétation (fait pousser de superbes plantes dans sa serre), méditation de combat personnelle, revitalisation et guérison par la Force...  
avatar
Eliàs
Admin

Messages : 27
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://kartator.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum