Résumé event : le gang des cinq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Résumé event : le gang des cinq

Message par Bardia le Dim 12 Fév - 17:58

Le gang des cinq




Tout commença, une semaine auparavant, par le braquage d’une banque de Coruscant par cinq malfrats qui avaient fui en emportant leur butin après avoir grièvement blessé un employé et, plus légèrement, trois clients. La police les avait pourchassé mais elle les avait perdu à l’entrée de ces lieux de non-droits où les criminels sont maîtres des rues et où le moindre uniforme peut causer une fusillade. En effet, les forces de l’ordre ne sont pas toutes puissantes et c’est pourquoi Karta’tor existe !

C’est dans ces circonstances que deux humains, Arcusord, Bershall et une twi’lek du nom Selvi’numir, alors qu’ils discutaient en compagnie de l’inspecteur en chef de Karta’tor, Bardia, en vinrent à passer en revue les missions en souffrances et se décidèrent à livrer la chasse aux braqueurs. Les informations des services de police et d’un indic de Selvi’numir les conduisirent dans une cantina malfamée d’un secteur aux mains du tristement célèbre Soleil Noir. Les lieux étaient relativement calmes ; quelques clients installés à des tables parlaient autour d’un verre de choses et d’autres, un mauvais coup à venir ou un exploit improbable, bref les discussions des vantards et vauriens habituels de ce genre d’endroits. Selvi’numir s’appuya contre le mur à droite de l’entrée pour surveiller la salle en fumant une cigarette ; elle avait l’air de s’ennuyer ferme tandis qu’Arcusord et Bershall s’en allaient discuter avec un homme au comptoir qui enfilait les verres les uns après les autres. Arcusord engagea la conversation en s’appuyant sur le bar.

« Salut.
« Lu, vous vl’ez ? » demanda l’homme, l’air vague et la voix pâteuse.
« Savoir si vous avez vu des personnes masquées passer dans le coin..
« C’est vague ça… Et j’ai pas bonne mémoire vous savez… » répondit-il en faisant un clin d’œil au jeune homme qui posa des crédits sur le comptoir, sans toutefois les lâcher.
« Et maintenant ? Votre mémoire vous revient ?
« Oh p’tet… Y a quelques gars qui aiment bien les masques dans le coin… Mais où… » laissa-t-il traîner en lorgnant les crédits avec un intérêt non dissimulé. Arcusord rajouta de son autre main quelques crédits, gardant les mains dessus.
« Oh ! Si ! Je me souviens maintenant ! Je les ai vu dans le coin du secteur hydraulique je crois… Ils avaient l’air de vouloir échapper à quelqu’un…
« Et ils avaient qui comme armes ? S’ils en avaient ?
« Ah ça c’était du lourd… Des fusils blasters sûrs, après j’ai pas bien vu… Suis pas fou non plus !!! » dit-il en approchant a main des crédits après avoir sifflé son verre avant de se lancer dans un récital de jurons à l’égard d’Arcusord qui avait récupéré ses crédits en le remerciant de sa coopération.

Le groupe quitta la cantina, écoutant les informations glanées par Arcusord. Ils se dirigèrent ainsi jusqu’à la planque présumée des voleurs, préférant ne pas attendre un autre membre de l’agence sensé venir en renfort et risquer de perdre leurs traces. Arcusord, profitant de sa maîtrise de la Force pour se dissimuler aux sens, pénétra leur repère afin de vérifier qu’ils ne pouvaient fuir avec l’approbation de ses comparses. Il revint après avoir constaté que quatre hommes étaient présents, l’un surveillant l’entrée avec un fusil blaster lourd, les autres discutant autour d’un petit campement faits de matelas, quelques caisses de vivres et de missions et des sacs contenant leur butin, la main non loin de leurs armes (des blasters et un fusil à pompe) ; il y avait toutefois un problème : où était le cinquième malfrat ? Cette question ne manqua pas d’être soulevée par le groupe, Arcusord se demandant si l’indic de Selvi’numir ne pouvait pas être le cinquième. Toutefois celui-ci était un vieux rodien manchot faisant les poubelles, décidément pas un braqueur de banques. Bershall, quelque peu impatient, suggéra de d’abord s’occuper de celui qui avait le fusil à pompe mais les autres lui firent signe d’attendre, préférant d’abord en terminer avec le problème du cinquième. Selvi’numir demanda à Arcusord s’il avait vu son rodien, qui, selon elle, était un bon indic, quand il n’était pas drogué, et qu’il n’était pas assez stupide pour infiltrer un gang, du moins l’espérait-elle.

Le quatrième membre de l’équipé n’arrivant pas, ils décidèrent d’agir sans plus attendre. Au cours de la descente, seul Arcusord heurta un morceau de ferraille, entraînant la chute d’une pile de déchets jonchant le sol, ce qui fit grand bruit dans le tunnel. Ils atteignirent une porte, qui avait été fermée depuis le passage d’Arcusord, aussi celui-ci et Bershall employèrent de concert la Force pour en forcer l’ouverture, plutôt qu’user des explosifs de la twi’lek, à sa grande déception, et parvinrent à pratiquer une brèche tout juste assez grande pour laisser passer une personne ; désormais la discrétion n’était plus de mise. Arcusord lança un « grenade », accompagné d’un « amuses-toi » à l’intention de Selvi’numir, qui ne se fit pas prier pour déclencher un feu d’artifice de l’autre côté de la porte. Un hurlement et un « ils ont eu Mick ! » leur confirma que la grenade avait fait son effet : au moins l’un des hommes était tombé.

Entre temps Itheim, le membre et jedi tant attendu, les rejoignit et il fut le premier à franchir la porte, plutôt que de suivre l’avis du plus indiscipliné d’entre eux : foncer. Selvi’numir voulut lancer une grenade flash par l’orifice dans la porte mais l’alcool ingurgité avant de partir perturbait ses sens et elle l’a fit tomber de leur côté, éblouissant tout le monde sauf Itheim qui était déjà passé de l’autre côté et déviait les tirs des malfrats. Il en élimina un premier, avant d’être rejoint par Arcusord, puis les deux autres et de régler leurs comptes aux derniers criminels et de les faire prisonniers. Mais alors qu’ils rassemblaient le butin, le canon d’un blaster passa par la brèche puis une cruelle tête de rodien mais à peine les eut ils menacés qu’une lame le transperça de part en part avant de s’effondrer au pied d’une zabrak, bien connu d’Arcusord et Selvi’numir car elle n’était nulle autre que la fille disparue d’Elias Torn, le directeur de Karta’tor. Celle-ci livrait depuis des mois une croisade contre le crime, appliquant une justice expéditive et sanglante qu’elle pensait plus juste et efficace, chose difficilement admissible pour les quatre membres de l’agence. Pour autant, elle accepta de revenir avec eux auprès de Karta’tor afin de revoir son frère avant tout, mais resterait-elle longtemps ? Elle l’ignorait ; peut-être partirait-elle lorsque personne ne prendra garde à ses faits et gestes ? Pour l’instant, fuir ne la mènerait à rien et lutter contre trois utilisateurs de la Force et un soldat lui semblait trop risqué.

Ainsi prit fin l’affaire du Gang des cinq et revint, pour un temps du moins, Chïsé Torn au sein de l’agence de son père.
avatar
Bardia
Admin

Messages : 11
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum