Aide pour améliorer son français écrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aide pour améliorer son français écrit

Message par Eliàs le Mer 15 Juin - 16:44

Ceci est un post visant à offrir quelques rappels simples en matière d'orthographe, syntaxe, conjugaison etc.
N'hésitez pas à poser des questions !

J'ajouterais qu'il ne faut pas négliger l'importance de l'écrit, un français correct sur un plan grammatical est nécessaire à une bonne compréhension.
Je vous donne un exemple :
Je demande quelle est la stratégie pour ne pas se faire one shot par le giga droïde. On me répond "cache toi derrière un poto"
Alors je me mets derrière un équipier et on meurt tous les deux.
Parce que un poto c'est un pote en argot, alors que le poteau... bah c'est un poteau x)

Ensuite le coup des conjugaisons: c'est essentiel pour comprendre ce qui se passe, mélanger tous les temps pour obtenir une salade composée vous oblige après à tout décoder pour capter ce qui est écrit, tout simplement parce que on ne sait pas à quel temps la scène se passe!

Et les ponctuations... pareillement, ça aide à clarifier le propos, oubliez les et on ne comprend plus rien!

Ca ou Sa?:

Pour savoir si l'on met s ou c, c'est assez simple : le s signe le possessif = l'appartenance ; alors que c est un démonstratif.

Ces/Ses
Ex :
Ses chats : je parle des chats d'une certaine personne.
Ces chats : je désigne des chats en particulier sans me soucier de leur propriétaire.

Ca/sa
Ex : ça va faire mal, ça va aller : aucun souci de propriété, ça désigne une chose particulière.
Ex : Sa mère, sa pratique du vélo : on parle bien de quelque chose qui appartient à une personne.

-er ou -é?:

Quand deux verbes se suivent le second est à l'infinitif.
est une terminaison définissant un adjectif ou un participe passé (une conjugaison donc)
Ex :
J'ai chanté : il s'agit d'un passé composé.
Je vais chanter : chanter est utilisé à l'infinitif c'est à dire qu'on ne le conjugue pas, il désigne l'action que je m'apprête à faire, mais il n'a pas de sujet.

L'astuce simple consiste à remplacer le verbe du 1er groupe par un du 2e groupe : mordre par exemple, et vous voyez toute suite à l'oreille si ça vous plaît ou non
Ex : je vais mordu / je vais mordre ; j'ai mordu / j'ai mordre
si vous choisissez de garder mordre, c'est que la terminaison en -er s'applique, si vous gardez mordu, c'est la terminaison en -é.

Les terminaisons en -ai, -ais, -ait… ne sont valables que sur un verbe conjugué.
- ai : je au passé simple
- ais et ait : imparfait, respectivement je/tu et il. -aient pour ils.

Imparfait, ou passé simple?:

Souvent on choisit d'écrire son texte au passé. Se posent alors plusieurs questions complexes.

- Utiliser l'imparfait, ou le passé simple ? Ce n'est pas un détail car ça change le sens de votre phrase ! L'imparfait décrit une action longue, qui dure, sous entendant en général « être en train de ».
Le passé simple correspond à une action plus courte, une sorte de constat en fait.

Ex : je chantais : imparfait, je suis en plein dans l'action. Classiquement il va survenir un évènement pendant ce temps qui va me perturber.
=> Je chantais quand la pluie s'est mise à tomber.

Je chantai : bon bah voilà, j'ai chanté au passé simple point il ne s'est rien passé de plus.
=> Je chantai, puis la pluie se mit à tomber.

Bien sûr tout cela regorge de subtilité, mais globalement en se posant la simple question : « est ce que je vais décrire une succession d'action ? Ou une action en cours qui va être interrompue ? » On parvient à s'en sortir.

Concordance des temps:

Sous ce terme effrayant inventé par les prof les plus vicieux, se cache la logique la plus simple du monde : si je commence ma phrase au passé je reste au passé…
L'idée c'est de rester cohérent, et de ne pas mélanger les temps donc des lignes temporelles…

Ligne Passé : passé simple, imparfait, conditionnel (servant à exprimer le futur dans le passé)
Ligne Présent : passé composé, indicatif présent, futur simple

Le chat venait d'attraper sa 3e souris de la journée, il la dégusta à l'ombre d'un buisson puis se redressa : ce soir, il dormirait comme un chaton.
=> vous voyez que tout le début de la phrase est au passé, au moment où le chat se dit « je vais bien dormir ce soir » même s'il parle de son futur, l'ensemble de l'histoire se déroule dans le passé, on ne peut donc pas utiliser le futur simple mais le conditionnel futur… qui sert à exprimer le futur dans le passé ! Je ne dis pas « ce soir il dormira comme un chaton »

Par contre, si je bascule au présent :
Le chat vient d'attraper sa 3e souris de la journée, il la déguste à l'ombre d'un buisson puis se redresse : ce soir, il dormira comme un chaton.

La négation:

Traditionnellement, une négation emploie le nepas ou n'pas : je n'aime pas les épinards. Je ne suis pas débile.

Sur le même modèle, on utilise neque : Je n'ai eu que des haricots à manger. Je ne me rappelle que de ce passage.

Tout ou tous?:

Tous s'applique à un pluriel dénombré, déterminé : Tous les chats. Tous ces gens.
Tout s'applique pour le singulier ou une notion indéfinie : Tout le temps. Tout le ragoût. Tout le monde.

A ou à?:

A sans accent, c'est le verbe avoir : Il a un chat noir et blanc.
À est une conjonction : C'est à lui. Il va à l'école.
L'astuce : transposer sa phrase au passé.
Il a chat => il avait un chat : c'est bien le verbe avoir, je ne mets pas d'accent.
C'est à lui => c'est avait lui : ça ne veut rien dire, c'est donc la conjonction, je mets un accent.

La, là? ou, où?:

Très facile, et désignent un lieu.
=> Je vais là où on me dit d'aller.
Tandis que la est un article (ou une note)
=> Je vois la rivière. Donne-moi le la.
Et que ou exprime un choix
=> Je vais à droite ou a gauche?

Je n'ai pas d'astuce à vous donner, à part vous demander si vous parlez d'un lieu ou pas, ou de faire un choix entre deux possibilités.

La ponctuation:

Point non négligeable de votre texte ! Elle vous permet d'arranger votre récit, ménager des pauses, insister sur un point, influencera la perception que l'on aura du récit.

Virgule :
La virgule sert à couper légèrement, et à mettre en exergue.
= > Je me levai ce matin, tôt, afin de préparer le décollage.
Ici, j'insiste sur le fait que je me suis levée tôt.
=> Je marchai longtemps, pas après pas, dans l'espoir de voir la ville surgir derrière la prochaine dune, mais en vain.
Cette phrase un peu longue est coupée par des virgules qui allègent la lecture (très flagrant à l'oral) tout en insistant sur chaque partie de la phrase.

Elle sert aussi pour l'apostrophe (le vocatif pour les latinistes)
=> Attends, frère !
=> Capitaine, je vous remercie.

Le point :
Termine la phrase, marquant fermement le passage à une autre.
Le point insiste sur le changement, soit que l'on change de contexte, soit que l'on veuille insister.

=> Je me levai. En bas, j'entendais le chat miauler pour sortir. : pas de lien entre le fait de se lever et le chat qui miaule.
Pour info, ici j'entendais est à l'imparfait parce que le fait que le chat miaule dure dans le temps, je sous entends que la bestiole me casse les coudes durant tout le temps où je m'habille

=> Je la regardais. Elle avait l'air sérieuse. Je l'avais vraiment fâchée. : ces 3 phrases sont liées entre elles, j'aurais pu utiliser des virgules mais j'insiste plus lourdement sur chaque proposition de cette façon.

Faites attention car la succession de phrases très courtes marquées par des points donne un aspect martelé qui peut vite devenir lourd et désagréable.

Le point-virgule :
Outil magique à mi-chemin entre la virgule et le point, marquant un détachement mais moins appuyé que le point, légèrement plus fluide. Il a cet avantage de permettre des phrases longues mais qui n'ont pas l'air d'être débitées par un rotor enragé, et des séparations moins martelées qu'avec un point. Classiquement un seul point-virgule par phrase.

=> La ville s'étageait le long de l'à-pic rocheux, ses toits chatoyant sous le soleil ; jamais on n'aurait cru que la veille encore la tempête faisait rage…
=> Katia fouilla la maison de fond en comble, allant jusqu'à retourner les canapés ; mais où était donc passé son téléphone ?

Dialogues :
Pour les dialogues, on peut les entamer indifféremment par «  ou par un tiret du 6 -
« Bonjour, comment allez-vous ?
- Bonjour, comment allez-vous ?

Sur vos BG, ce n'est pas la peine de mettre les dialogues en couleur pour trancher sur le reste du texte, un saut de ligne et l'entrée ( - ou « ) sont amplement suffisants

Ensuite, pour donner le ton, vous pouvez choisir 2 solutions:
- Version théâtre:
[Bardia, sur un ton hargneux] : Mais quoi encore??
=> là, mettre l'entrée en couleur peut se justifier, éventuellement...

- Version classique:
Mais quoi encore?? demanda Bardia sur un ton hargneux.

L'emploi du ç, accent circonflexe etc.:

Avec les dernières réformes de l'orthographe visant à simplifier la langue de Molière, bon nombre de "détails" passent à la trappe. Sauf que ces "détails" sont particulièrement important sur le plan de la prononciation d'une part, mais surtout de la compréhension.

Ainsi, maintenir un ç devant a, o, u pour obtenir un son "sse". Mettez un simple c et l'on prononce "que".
Supprimer le h devant certains mots comme haricot : écrire aricot et l'on va se demander de quoi vous parlez... Atrocement flagrant avec hippocampe : la racine hippo désigne le cheval, ce n'est pas pour rien que l'hippocampe est le cheval des mers! Supprimons lui son H et il n'est plus un cheval...

L'accent circonflexe: outre le fait qu'il s'agit d'une séquelle de l'évolution étymologique d'un mot, il sert pour le sens. Pour distinguer certains mots comme la forêt (le bois) et le foret (l'engin pour percer un trou). Ou encore pour une conjugaison : il eut fallut que je chantât mieux pour séduire l'auditoire => le subjonctif imparfait!

Alors, et surtout lorsque l'enlever fait perdre son sens au mot, merci de conserver ces "détails".
avatar
Eliàs
Admin

Messages : 27
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://kartator.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum